Théâtre Equilibre
Pl Jean Tinguely 1, 1700 Fribourg
+41 26 535 03 09
info@lepointcommun.ch
event@lepointcommun.ch

Horaires :
Lu-Me 08:00 — 21:00
Je-Sa 08:00 — 22:00

Point de Vue: Lu-Ve 08:00 — 17:00




 

Boire, vivre et manger

 

Nos fournisseurs

Pain au levain, viennoiseries, rouleaux à la cannelle, salades, soupes... | Brut, Fribourg

Au 8e étage, dans l’ombre du bâtiment Equilibre, Jean & Félix ont installé leurs fourneaux. Ces deux cuisiniers, partis en Floride perfectionner leur art du pain au levain, ont travaillé durant plusieurs années au Port de la Basse­Ville. Aujourd’­hui, avec leur marque « Brut », ces deux passionnés collaborent avec le PointCommun. Au ­delà de l’incontournable pain au levain et de leurs différentes viennoiseries, ils revisitent avec originali­té des produits simples : salades, soupes ou encore paninis. Brut les repense avec des produits de saison, locaux, bios, des épices soigneusement choisies et un incroyable savoir­-faire.


Café | Pouponne & Loulette, Fribourg

Quand Camille Schönenweid choisit de se lancer dans l’art complexe de la torréfaction, la Fribourgeoise opte pour un nom qui la lie à ses racines, le surnom de ses deux grands-tantes. Ancienne policière scientifique, cette mère de famille a installé sa micro-torréfaction à 763 m du Point Commun, sur le site de Bluefactory. Elle privilégie les circuits courts, assure un revenu équitable aux producteurs et choisit des plantations respectueuses des valeurs sociales et environnementales, valeurs qui lui sont chères.

Cuchaules | Gérald & Margrit Saudan, Fribourg

C’est dans le secteur pâtisserie d’un restaurant gastronomique valaisan que le couple Saudan se rencontre. L’aventure se poursuit à deux, d’abord dans des établissements helvétiques de renom puis sur un paquebot de luxe. En 2006, le couple Saudan choisit de reprendre une boulangerie et pose ses valises à Fribourg. Tout en multipliant les Prix d’excellence pour ses produits, la boulangerie Saudan cultive le respect du goût et des traditions avec une production IPS et Bio Suisse, grâce à des fournisseurs régionaux. Elle est en outre l’une des seules boulangeries à proposer une cuchaule entièrement bio.


Thé froid, thé chaud et tisane | Droguerie Roggen, Romont

Depuis plus d’un demi-siècle, les drogueries Roggen sont spécialisées dans les préparations maison. A la manière de Panoramix, ces droguistes passionnés et botanistes émérites de génération en génération connaissent les plantes et leurs effets sur le bout de leurs doigts. Menthe crépue, écorces d’orange, bergamote, fleurs de tilleul, de fraisiers ou de sureau, racines de roseau ou de livèche, les Roggen savent jongler avec ces plantes et marier leurs vertus pour renforcer le bien-être de leur clientèle.


Chocolat chaud et froid | Le Chocolat Marta, Lausanne

Phare de la pensée alternative, Le Barbare s’est transformé en temple du chocolat chaud grâce à la magie de Marta Tombolan. Originaire d’un petit village situé dans la vallée d’Aoste, en Italie, Marta Tombolan arrive en Suisse en 1959 et reprend, début des années 70, ce haut lieu de la culture lausannoise, sous l’impulsion de son mari. Alors bastion de la drogue, le couple commence par faire la chasse à la cuillère, et change progressivement l’esprit des lieux, en douceur. Incarnant l’âme de ce lieu, MartaTombolan y crée, en 1973, son fameux chocolat chaud un mélange artisanal presque magique dont le goût est reconnu bien au-delà de nos frontières.


Jus de fruits | Opaline, Orsières

Nichée au cœur des montagnes valaisannes, Opaline est née d’une envie d’un retour à la terre. Depuis 2009, l’équipe de l’avocate de formation Sofia de Meyer et de son mari Ludovic Orts s’est fixé l’objectif d’une entreprise écoresponsable qui a pour mission de valoriser le patrimoine agricole suisse. En sélectionnant les meilleurs fruits et légumes de saison, Opaline crée des jus de fruits sans conservateurs ni colorants. En 2014, la petite entreprise valaisanne a obtenu le Prix suisse de l’éthique et a été nommée « Best for the World 2017» pour l’exceptionnel impact positif de ses activités sur l’environnement, ses collaborateurs, sur la communauté locale et sur les clients.


Limonades et boissons apéritives | Goba AG, Appenzell

Dans les montagnes appenzelloises, aux alentours de 1930, Josef et Hedwig Schmidiger font figures de pionniers lorsqu’ils décident de mettre l’eau minérale de leur source en bouteille, à une époque où l’eau en bouteille est encore un luxe rare. Rapidement, l’entreprise familiale complète son offre en développant une gamme de limo- nades et de liqueurs créées avec des plantes et des herbes de la région. Désormais, l’entreprise familiale est gérée par leur petite-fille, Gabriela Manser, qui maintient la tradition et le savoir-faire de l’entreprise appenzelloise, tout en ayant rafraîchi toute l’image de Goba en 2012.


Limonade & Tonic | Kinaï, Fenin-Vilars-Saules

En créant la première limonaderie du canton de Neuchâtel, Maxime Lambelet cherche à proposer des boissons régionales rafraîchissantes et pétillantes de bonne humeur. Chez Kinaï, le savoir-faire artisanal est bien plus qu’un mode de production, c’est avant tout une philosophie. Passionné, Maxime prépare lui-même et avec grand soin ses différentes recettes. Après une macération en cuves allant de quelques heures à plusieurs jours selon les recettes, les limonades sont mises en bouteille de manière manuelle puis encapsulées une à une. Clins d’œil aux origines régionales de Kinaï, chaque étiquette met en avant un thème lié au canton de Neuchâtel ou au territoire helvétique.


Sirops | Le Sirupier de Berne, Berne

Des effluves de fruits s’échappent du sous-sol d’un quartier résidentiel de Berne où les employés remplissent à la main des bouteilles en verre de sirop encore chaud. Fondée en 1980, l’entreprise familiale bernoise produit des sirops sans arôme ni colorant, faits de jus de fruits issus de producteurs de la région ou de pays voisins. A ces arômes de fruits, Mathias Wirth, fils du fondateur, associe des plantes aromatiques ou des fleurs comme le tilleul ou les bourgeons de sapin. Fournissant aujourd’hui aussi bien les magasins bio que les bars les plus branchés, le Sirupier de Berne n’a jamais perdu son enthousiasme en grandissant, il a simplement augmenté la taille de ses marmites.


Sirop barbe à papa et confitures | Monique Crausaz, Châtillon

Passionnée d’art culinaire, Monique Crausaz est une pure autodidacte. Épouse d’agriculteur, fille de boulanger, la Broyarde travaille dans le secteur alimentaire depuis plus de quinze ans. Cuisinière et passionnée de spécialités traditionnelles fribourgeoises, elle concrétise son rêve à l’aube de la soixantaine en se lançant en indépendante avec « Ma cuisine chez vous». Au-delà de ses produits du terroir, elle lance un service traiteur et une formule de « cuisine à la maison », où elle devient maîtresse de maison le temps d’une soirée.


Vins | Cantina del Mulino, Fribourg

Le premier est biologiste, le second conseiller en orientation, le troisième professeur au CO. Amis de longue date, André Küttel, Patrick Riedo et leur associé bernois Martin Maureront ont en commun la passion du vin et des vigneron(ne)s. Une passion qu’ils ont à cœur de transmettre, ce qui les amène en 1996 à créer leur propre entité: la Cantina del Mulino qui compte aujourd’hui deux magasins, l’un à la Place des Ormeaux à Fribourg et l’autre à Berne. Les vins sont sélectionnés avec soin après visite des domaines, car il importe à ces trois amis de s’assurer que les vigneron(ne)s partagent leur philosophie, à savoir que « le vin se travaille surtout à la vigne, et le moins possible à la cave ».


Bières | La Nébuleuse, Renens

Ils se décrivent comme des explorateurs de bières. Les trois fondateurs de la Nébuleuse démarrent leur aventure brassicole dans une cuisine avant de déménager dans des sous-sols désaffectés du Flon, à Lausanne, pour finale- ment trouver un local à la mesure de leur production à Renens. Chaque mois, la brasserie artisanale produit 7000 litres de brassins pour ses sept bières différentes. Principalement inspirés par la créativité de la culture brassicole nord-américaine, les trois compères acquièrent une solide expérience auprès de brasseurs passionnés, qui leur donnent envie de transmettre le goût de bières de qualité à une clientèle avide de nouvelles découvertes.


Bières | Freiburger-Manufaktur, Fribourg


Installée dès sa création, en 2009, dans le Couvent des Cordeliers à Fribourg, la Freiburger Bier manufaktur a rapidement dû déménager dans les anciens abattoirs de St-Léonard. Profitant de ce déménagement pour installer une infrastructure de brassage complète, la brasserie artisanale grandit rapidement mais conserve des valeurs chères au fondateur, le Dr. Jens Thomas Anfindsen, à savoir Dieu, la responsabilité envers les collaborateurs et l’environnement mais aussi le respect de la qualité.


Cidre | Boss Beer, Bossonens

A l’image du taureau qui symbolise leurs bières, Marcel Wenger et sa femme Trix sont des fonceurs. Bien décidé à ne pas faire les choses à moitié, le couple fait construire des locaux ultra-fonctionnels et y installe un matériel de pointe doté des toutes dernières technologies: cuves rutilantes, unités de brassage, étiqueteuse-embouteilleuse. Il faut dire que pour Marcel Wenger, maître caviste et œnologue, fonder une brasserie artisanale était un rêve. Depuis sa création en 2016, la brasserie compte désormais six bières, toutes nommées d’après les sommets qui entourent le site de production.


Whisky | Brauerei Locher AG, Appenzell


À Appenzell, Karl Locherre présente la cinquième génération de maîtres-brasseurs de la maison. Pour ses 40 ans, il se souhaite de fêter ses 60 ans avec son propre whisky. C’est la naissance du Säntis Malt. Mûri dans des vieux tonneaux à bière utilisés par l’arrière-grand- père de Karl Locher, le whisky appenzellois se taille rapidement une réputation sur un plan international, notamment lorsque l’une des éditions du Säntis Malt est sacrée « Meilleur whisky d’Europe » par la référence en la matière, le britannique Jim Murray.


Poire à Botzi | Distillerie Paul Morard, Le Bry

Fondée en 1959 par Paul Morard distillateur et agriculteur, cette entreprise est restée une affaire de famille qui continue de perdurer le savoir-faire des eaux de vie primées plusieurs fois. «Botzi» est un terme de patois fribourgeois signifiant frappe. Délicate à cultiver, difficile à conserver et coutumière des rendements aléatoires, la Pour à Botzi a découragé plus d’un producteur et a même failli disparaitre.


Pastis & Falernum | Larusée, Fenin

Un Pastis suisse et neuchâtelois de surcroit ? L’histoire du « petit jaune» est intimement liée à celle de l’absinthe, puisque c’est à l’interdiction de cette dernière que l’on doit la création de ce merveilleux breuvage anisé, symbole d’apéritifs ensoleillés. Entreprise familiale travaillant de manière totalement artisanale, ils recherchent pour chacun de leur produit une explosion de saveurs savamment dosées. Tout en finesse, les senteurs de plantes se distinguent presque chacune. Goûtez le Falernum et vous verrez que l’on ne vous ment pas.


Gin | Gin des Mamies, Lausanne

A la fin de l’été 2018, trois copains fraîchement diplômés se lancent le défis de créer leurs propre version de leurs élixir favori. Après de premières expérimentations sur leur balcon, les alchimistes en herbe s'associent au distillateur Laurent Pellet pour perfectionner leur création. Mamie Geneviève met à l’honneur l’ingrédient primaire du Gin : la genièvre. Celui-ci est pondéré et sublimé par le raffinement de la cardamome et la personnalité aiguisée du poivre. Il en résulte un gin artisanal parfumé et légèrement épicé aux arômes spécifiques de baies.

Comme son nom l’indique, cette boisson célèbre leurs grands-mères qui leur ont fait boire leurs premiers digestifs en secret… mais chut !


Vacherins et Gruyères | Marc-Henri Horner, Marsens

C’est à Vuippens que l’actuel maître fromager de Marsens fait une rencontre qui va transformer sa vie professionnelle. Il y découvre une vieille photographie prise au marché de Bulle vers 1945 qui illustre des fromages qu’il est incapable de reconnaître. En se renseignant, le maître fromager apprend qu’il s’agit de vacherins d’antan: avant la pasteurisation, avant l’industrialisation. Presque simultanément, Marc-Henri Horner découvre un livre utilisé pour la formation fromagère à la fin du 19e siècle. Il y lit un signe, s’essaye à cette recette, le résultat le convainc. Depuis, en suivant ce savoir-faire à l’ancienne, il affine ses vacherins dans les vieilles caves de pierres en tuf de Vuippens. Ses fromages ont ainsi retrouvé l’aspect, la texture et le goût d’antan.


Straciatella | Mozza Fiato, Cuarnens

Leurs fromages sont le fruit du mariage entre la tradition italienne et le terroir vaudois ; une union entre leurs racines italiennes et leur installation en Suisse en 1978. A Cuarnens, le père, Gerardo Rotonda, et le fils, Pascal Rotonda, sont les seuls de la région à produire de la mozzarella, de la burrata et de la ricotta 100% vaudoises. Produites de manière artisanale, ces spécialités italiennes profitent du savoir-faire traditionnel de Gerardo Rotonda, qui a appris ce métier à l’âge de 13 ans en Campanie, la région du sud-ouest de l’Italie où il a grandi.


Lard grillé et viandes | Claude Chevalley, Chevressy

Avec une vue imprenable sur la chaîne du Jura, la Ferme Chevalley se situe à cinq minutes d’Yverdon-les-Bains. Formé tant comme agriculteur que comme boucher, Claude Chevalley a repris la ferme familiale au tournant des années 2000. Convaincu que les saveurs de la viande se définissent à la qualité de la nourriture fournie au bétail, l’agriculteur nourrit son troupeau de vaches allaitantes de la race Blonde d’Aquitaine d’herbes des prairies et de différentes céréales issues de son exploitation.


Glaces | Paleta Loca, Savigny

En 2011, Arnaud Golay s’envole pour l’Amérique latine retrouver la jeune fille au pair mexicaine qui s’était occupée de lui, enfant. Sur place, elle lui fait découvrir les « paletas », ces glaces à l’eau typiques d’Amérique latine. Persuadé que ces glaces fruitées séduiraient les adeptes de produits artisanaux et les personnes véganes, il a convaincu son ami de l’École Hôtelière, Benoît Bryand, de produire des glaces. Démarrant la production dans leur chambre, les deux Vaudois se sont, depuis, installés à Savigny et assurent la création de douze parfums sans conservateurs. Pouvant également être fondues dans un verre, ces glaces peuvent être dégustées sous forme de cocktails.


Momo’s | Momo&More, Marly

Le chef Raju Khatri, originaire du Népal mais ayant vécu de nombreuses années dans le Nord de l’Inde a appris toutes la finesse de la cuisine indienne en se formant dans différents établissements de renom. AprèS son arrivéEs en Suisse, en 2012, c’est à ses amis qu’il fait découvrir la cuisine himalayenne et notamment les Momos, petits raviolis tibétains. Leurs papilles en raffolent! Fort de ce constat et encouragé par ses proches, il rêve, un jour, de monter son service de traiteur ou encore de donner des cous de cuisine, Mais cela attendra encore un peu. Il souhaite d’abord travailler dans un restaurant afin de se familiariser avec les us et coutumes suisses, Maintenant devenu indépendant avec Momo&More, il vous concocte une cuisine himalayenne à base de produits de saison et locaux. Fusion existe entre notre terroir et un savoir-fair unique venu de loin.